Anja Ger Camp

   
Rencontrez les éleveurs de yaks

Les nomades mongols sont probablement un people le plus amical et le plus hospitalier dans le monde. Vous serez accueillis avec un déjeuner de nomades et le the traditionnel mongol. Ainsi vous découvrirez le secret de la yourte mongole (« ger ») et apprendrez à monter différents éléments  de la yourte  comme les murs treillis, le plancher, les deux poteaux centraux, le toit en cercle, comment le couvrir avec le feutre et vous vivrez quelques jours dans la yourte que vous avez montée vous-même. A l’intérieur de la yourte, vous aurez un bel environnement avec des décorations et motifs pleins de mystères, qui embellissent tous les objets dans la yourte, y compris les meubles.

Dans l’après-midi, vous pourrez faire de la randonnée et prendre des photos des paysages ravissants, de la flore et des animaux sauvages. Vous pouvez aussi discuter et prendre du thé avec la famille, ou lire des livres a l’extérieur de la yourte. Vous passerez une journée chez la famille hôte pour découvrir le style de vie des nomades. Vous aurez une journée entière pour observer ce que les nomades dont au quotidien, pour apprendre leur coutumes et traditions, et goûter des plats faits maison. Vous pouvez aussi volontairement aides les nomades à traire le bétail, aller chercher de l’eau, préparer à boire et les plats locaux, à préparer les biscuits traditionnels et les produits laitiers, soigner le cheptel, rassembler les chevaux pendant la randonnée à cheval, jouer aux jeux traditionnels et même distiller de la vodka mongole traditionnelle. En accord avec les coutumes locales, les tâches dans les environs du camp sont confiées aux femmes, celles à l’extérieur du camp sont assurées par les hommes.


Monastère Erdene Zuu

Le Monastère Erdene Zuu est le plus ancien monastère de la branche Gelugpa du Bouddhisme Tibétain en Mongolie. Avoisinant à l’ancienne ville de Kharakhorum, le monastère a été construit en 1586 par Abtai Sain Khan et pendant plusieurs siècles, le monastère a été resté le centre de la Mongolie en termes de la religion, de la politique et de l’intelligence.

Le monastère est entouré des murs en pierres avec 108 stupas (monument contenant habituellement des reliques sacrés et associés aux divinités bouddhistes). Les pierres des ruines de l’ancienne capitale de Kharakhorum située dans la proximité ont été utilisées pour construire ses murs.

Le Monastère Erdene Zuu a été sévèrement endommagée plusieurs fois.  Pour la première fois, c’était pendant la guerre de l’année 1680, après laquelle le monastère a été reconstruit au 18 siècle. Vers 1872, le monastère était composé de 62 temples et contenait un millier de lamas. Pourtant, il a encore été objet de la destruction pendant les purges communistes fin des années 30 du 20 siècle. Seuls, les murs de l’extérieur avec 108 stupas et trois petits temples ont survécu la destruction. En 1947, le monastère a été converti en musée. Un chercheur note que Franklin Roosevelt,  le Président des Etats-Unis  a influencé sur Stalin pour sauver le monastère de la destruction totale. Apres la révolution démocratique de 1990, le monastère est de nouveau devenu un endroit de vénération en accueillant des lamas. Aujourd’hui c’est un monastère bouddhiste actif et un musée visité par les touristes, aussi.

Le Monastère Erdene Zuu fait une partie du Paysage Culturel de la Vallée de l’Orkhon et du Site de l’Héritage Mondial de l’UNESCO. Le monastère est situé à environ 5 km de Anja Ger Camp.


Musée de Kharakhorum, ancienne capitale de l’Empire Mongol

Le musée de Kharakhorum est petit, mais très impressionnant et probablement le meilleur musée du pays en dehors de la ville d’Ulaanbaatar. Tout est merveilleusement conçu et bien présenté. Les pièces sont entre-autres les douzaines d’artéfacts datant des 13 et 14 siècles trouvées à proximité, et bien d’autres trouvées sur les sites archéologiques dans d’autres parties de l’aïmag, y compris   les outils en pierre de la préhistoire. Vous verrez les poteries, du bronze, des pièces de monnaie, des statuettes religieuses et inscriptions sur les pierres. Il y a aussi un four à moitié enfouillé dans le plancher du musée.


Inscriptions de l’Orkhon

Les Inscriptions de l’Orkhon et les Monuments de Khöshöö Tsaidam sont les deux mémoriaux érigés par les Göktürks tout début du 8 siècle dans la Vallée de l’Orkhon. Inscrits dans l’ancien alphabet turc, ils ont été érigés en honneur de deux princes Turcs tels que Kul Tigin et son frère Bilge Khagan. Les inscriptions, en chinois et ancien turc, racontent la légende sur les origines des Turcs, l’âge d’or de leur histoire, leur subjugation aux Chinois, et leur libération par  Ilterish Qaghan. En fait, en accord à une source, ces inscriptions contiennent «  des passages rythmiques et parallelistiques » qui ressemblent aux passages épiques.


Monument du Grand Empire Mongol

La Vallée de l’Orkhon abritant la Rivière Orkhon qui est tributaire de la Rivière Selenge, a été pendant des siècles, l’endroit de grands évènements et exploits historiques. Un site d’environ de 1,220 km2 a été sélectionné pur faire l’objet de la préservation par l’UNESCO pour son passe historique et figure sur la liste des Sites de l’Héritage Mondial de l’UNESCO en 2004.

Plusieurs reliques archéologiques de grande importance sont situées ici, y compris les Inscriptions de l’Orkhon datant de 7 à 10 siècles et comprenant les traces de l’ancienne langue turque (ancien turc utilisé par les Göktürks). Ces traces- inscriptions ont été surnommés « Alphabet de l’Orkhon » par les archéologues et les linguistes. Il y a aussi le site de Kharakhorum, ancienne capitale de l’Empire Mongol et aussi bien les ruines of Uyghur Khanate et de Khar Balgas. Le scientifique Pyotr Kuzmich Kozlov a trouvé également quelques tombes impériales  des Huns dans la même vallée.

Le  Monument sur le top de la colline appelé aussi le Monument du Grand Empire Mongol a été construit tout proche de Kharakhorum. Le monument offrant une magnifique vue sur la Vallée de l’Orkhon est composé de trois panneaux montrant les trois Empires Mongols les plus grands : Empire de Huns ou Xiongnu, l’Empire Turc et le Grand Empire Mongol.


Randonnée à cheval dans la Vallée de l’Orkhon

Rejoignez-nous pour une aventure à dos de cheval pour découvrir le style de vie des nomades, sentir la vraie liberté à dos de cheval et passer une nuit campant sous les millions d’étoiles.


Monastère de Tuvkhun

Un beau monastère – ermitage bouddhiste situé sur le toit de la Montagne Khangai à environ 2400 au-dessus du niveau de la mer et entourée de la forêt.  Ce Temple est un endroit parfait pour la méditation. Il a été fondé en 1654 par Zanabazar, le premier Chef de Religion Bouddhiste de Mongolie, qui est aussi un célèbre artiste, sculpteur et scientifique.


Chutes de l’Orkhon

Les Chutes de l’Orkhon ayant une hauteur de 27 mètres aussi connues sous le nom Ulaan Tsutgalan sont un des plus beaux spectacles de la Mongolie centrale. Ces chutes ont été formées pendant un tremblement de terre et l’éruption volcanique il y a environ 20,000 ans. Les Chutes se trouvent dans une belle vallée avec des pierres volcaniques, profonds canyons et cascades. 


Randonnée jusqu’au Monastère de Méditation avec une vue sur la Vallée de l’Orkhon

Rejoignez-nous pour faire une randonnée à cheval suivant les collines tout en regardant la Vallée de l’Orkhon et les bords de la rivière dans un endroit presque intouché par le tourisme. La destination finale est un petit temple au pied de la montagne, appelé aussi « Temple de Méditation », parce qu’il a été spécialement construit pour les gens qui auraient perdu leur chemin dans la vie. Les gens sont bien invités à faire de la méditation pour quelques et plusieurs  jours  pour résoudre leurs problèmes et commencer leur nouvelle vie.